Accueil Bébé Papa, offrez un massage à bébé

Papa, offrez un massage à bébé

by Thierry

Papa, offrez-vous de purs moments de complicité à votre bébé en lui prodiguant de doux massage, avant la sieste par exemple. Les massages sont également très efficaces pour soulager les coliques. Dans tous les cas, vous offrirez du bien-être à votre enfant.

Massage de bébé : créez un environnement adapté

Créer un environnement optimal, c’est la première chose à faire si vous pensez offrir un petit massage à votre bébé. Assurez-vous qu’il n’y ait aucun courant d’air dans la pièce qui, par ailleurs, doit être chauffée. L’idéal serait d’avoir une pièce à 26°C. Installez-vous sur le lit ou étalez un petit futon sur le sol. L’essentiel est que vous soyez assis confortablement pour pouvoir maîtriser parfaitement vos gestes sur bébé. Bien évidemment, avant de commencer le massage, vous vous serez lavés les mains et enlevez de vos mains tout ce qui pourrait blesser votre bébé, comme les bagues.

Les bons gestes

Dès la naissance, vous pouvez masser l’ensemble du corps de bébé, en évitant dans un premier temps la tête avec la fontanelle. Pour le reste, fiez-vous à ses réactions : s’il affiche de la réticence lorsque vous lui touchez le talon par exemple, n’insistez pas. Commencez par ses membres, puis le ventre, le dos et la nuque. Si bébé a des coliques, effectuez un massage circulaire sur son ventre, délicatement, dans le sens de l’aiguille d’une montre. Vous pouvez éventuellement utiliser de l’huile de massage pour bébé, chauffée entre la paume de vos mains pour plus d’efficacité.

Les bienfaits du massage sur bébé

Le massage procure bien-être à votre bébé. Ce sont des gestes relaxants que vous pouvez lui offrir après une longue journée, avant d’aller au lit. Les massages aident par ailleurs bébé à se détendre et donc à avoir une bonne nuit de sommeil. C’est également un excellent moyen de soulager les coliques qui sont fréquents chez les nourrissons. Enfin, le massage permet à bébé et à papa de communiquer entre eux, autrement qu’avec la parole.

Vous allez aussi aimer