2
juin

Finale de la Danone Nations Cup à Marseille : on y était !

Récemment, j’étais invité à aller assister au tournoi final de la 15ème Danone Nations Cup à Marseille. Cela concernait les équipes françaises. Le vainqueur de cette phase finale devait s’envoler au Brésil pour affronter d’autres équipes de 32 pays. Une espèce de Coupe du Monde pour les enfants, quoi.

J’y suis allé avec Arthur, qui est aussi obsédé que moi par le foot – c’est dire ! Inutile de vous dire qu’il était aux anges, et moi avec. Passer une journée à regarder des matchs de foot au Vélodrome… Sympa, non ? Les mauvaises langues diront qu’heureusement que ce n’était pas l’OM qui jouait… :)

arthurVel Finale de la Danone Nations Cup à Marseille : on y était !

Quand j’habitais Marseille, j’allais très souvent au Vélodrome pour y voir l’OM, même si je suis parisien de naissance et donc « supporter » du PSG. C’était l’après Milan et inutile de vous dire qu’il y avait une ambiance de malade dans les tribunes. Du coup, y retourner était très sympa, d’autant qu’il est en pleine réfection et que le résultat est vraiment superbe.

Arthur ayant eu un pass « VIP », il a eu le droit d’aller sur la pelouse du Vel’, scindée en deux terrains pour l’occasion !  On a donc passé la journée ensemble à regarder des matchs d’enfants de son âge, à faire des pronostics et à parier sur quelle équipe irait en finale. Bon, côté pronostics, on était pas mal : on a misé sur Bordeaux et Lens ; finalement, c’est l’équipe girondine qui a remporté la finale française.

Ce fut aussi l’occasion pour moi de rencontrer l’équipe de la Fondation du Football, partenaire de la Danone Nations Cup. C’est une association qui oeuvre à développer auprès de jeunes joueurs des valeurs humaines, de fair-play et de respect. Dit comme ça, ça fait un peu gnangnan mais en tant que père, leur message me touche car c’est justement l’absence de ces valeurs qui m’ont éloigné des terrains. Plus jeune, j’ai beaucoup évolué dans le milieu du foot en tant que joueur et ce que j’y ai vu ne m’a pas plu -violence, non respect, intimidation, bagarres, insultes,… Du coup, si des gamins qui sont en âge de rêver peuvent acquérir et cultiver de « bons réflexes », je pense que c’est une excellente chose.

Au final ? Du fair-play, des rires, des pleurs, des gamins qui s’éclatent, des vainqueurs, de la bonne humeur,… Ca s’appelle une très belle journée :)

19
avr

Faut-il leur acheter un ordinateur ?

ordi Faut il leur acheter un ordinateur ?

Ainsi donc, l’ordinateur familial n’est plus suffisant.

Ils veulent le leur ; une tablette ferait aussi l’affaire, m’ont-ils précisé gentiment.

Des amours, je vous dis.

Bon, outre le fait que ce sont des jumeaux et que je devrais donc en acheter deux, que dois-je faire ?

Céder, résister ?

Sur le fond, je suis 20000% pour, mais je pense que quelques règles d’utilisation et certaines précautions (contrôle parental,…) seront nécessaires. Enfin, je dis ça mais je ne suis pas intimement persuadé.

Il faut dire que je leur ai appris à s’en servir, à faire des recherches, à ne pas prendre ce qui est écrit pour argent comptant,… Des règles de bon sens et d’usage simples, en fait. Rien de bien méchant ni restrictif, mais plutôt stimulant.

Au final, je les trouve très autonomes : pour certains exposés et autres travaux scolaires, ils se débrouillent seuls : recherches, compilations des informations, utilisation des images, organisation et synthèse,… Franchement, je les trouve très matures et responsables.

En revanche, je sais que s’ils en ont un, le temps va devenir un enjeu important : ils risquent d’y passer des heures. Je les connais – je suis pareil hein… ;) Et ce temps risque d’être pris au détriment de leurs devoirs, de la vie de famille, etc.

C’est le risque numéro 1, à mon sens. Il y en a sans doute d’autres, mais celui-ci me semble important et pas évident à régler.

24
mar

Des petits génies, je vous dis !

Je ne sais pas vous, mais je m’extasie régulièrement sur les aptitudes de mes kids à manier les nouvelles technologies.

Twitter ? Ils ont pigé. Facebook ? Pfff, trop simple, et même dépassé. Youtube ? Ils y regardaient leurs premiers dessins animés dessus avant même de savoir lire et écrire.

Bref, vous voyez ce que je veux dire – vous devez avoir les mêmes à la maison, ou presque, non ?

En plus, apparemment, les scientifiques de grandes universités ont trouvé que nos petits sont des petits génies. Plus même que les étudiants, notamment quand il s’agit de comprendre des gadgets et autres gizmo électroniques !

10
déc

Arthur, son premier pitch pour une appli mobile

arthur Arthur, son premier pitch pour une appli mobile

Bemyapp est un événement que j’aime beaucoup : des porteurs d’idées présentent leurs idées que des développeurs d’applications mobiles développent en un week-end.

A l’occasion du Téléthon, Bemyapp avait thématisé sa soirée autour de l’éducation et des enfants. Arthur y a pitché sa première idée d’application, un tableau partagé de high scores de jeux.

Un moment important car il a fait l’effort de présenter son idée et de l’expliquer clairement, tout en prenant la parole en public – à 11 ans, devant une centaine de personnes, cela n’a pas été une mince affaire :)

8
nov

Scientibox, une box scientifique pour les kids

scientibox Scientibox, une box scientifique pour les kids

Vous connaissez les box, ces boîtes thématiques qu’on reçoit chez soi chaque mois ?

Vous avez des enfants qui sont curieux ?

Prenez les deux, et vous obtenez Scientibox, la première box consacrée aux sciences pour les enfants de 9 à 12 ans.

Sharon Sofer nous explique la genèse de ce beau projet.

29
oct

Le collège, des portables, des ados…

hh Le collège, des portables, des ados...

Ils viennent d’avoir 11 ans, m’envoient des SMS, et s’enferment dans leur chambre quand ils téléphonent à leurs petits copains du collège.

Ils ?

Arthur et Barbara.

Vous avez les mêmes à la maison ?

Honnêtement, je suis content de les voir grandir ainsi.

De constater qu’ils deviennent de petits ados.

10
juin

Un stade, des émotions d’enfant…

Voilà un joli souvenir partagé par un papa et son fiston de retour du stade, vu dans le dernier numéro de So foot… Personnellement, cela me parle beaucoup car j’emmène régulièrement mon fils au stade, et c’est toujours un chouette moment à vivre, tant avant (l’excitation de la soirée à venir, la préparation de la soirée,…) qu’après, où nous revivons la soirée, les actions des joueurs,…

ss Un stade, des émotions denfant...

23
mai

« J’aide mon ado à mieux manger », de Laurence Lévy-Dutel

laurence Jaide mon ado à mieux manger, de Laurence Lévy Dutel

Les ados mangent mal.

Aidons-les.

C’est, en substance, le message de la nutritionniste Laurence Lévy-Dutel. Dans son ouvrage paru chez Eyrolles, « J’aide mon ado à mieux manger », elle donne des conseils pratiques.

Je lui ai demandé de lire une page de son livre.

29
avr

Philippe Presles, médecin et auteur : « Parents, parlez avec vos enfants ! »

philippe Philippe Presles, médecin et auteur : Parents, parlez avec vos enfants !

Médecin, Philippe Presles analyse dans ce livre un moment important de la vie d’un enfant : le saut de la conscience.
Intervenant vers l’âge de 5 ans, ce moment fait que l’enfant devient capable de prendre conscience de soi et des autres, du bien, du mal,…
L’auteur nous lit la page 57, et nous rappelle l’importance de parler avec nos enfants. Ce livre est paru chez Robert Laffont / Versilio.

Médecin, Philippe Presles analyse dans ce livre un moment important de la vie d’un enfant : le saut de la conscience. Intervenant vers l’âge de 5 ans, ce moment fait que l’enfant devient capable de prendre conscience de soi et des autres, du bien, du mal,… L’auteur nous lit la page 57, et nous rappelle l’importance de parler avec nos enfants. Ce livre est paru chez Robert Laffont / Versilio.

12
avr

Un père en colère, de Jean-Sébastien Hongre

JSHongre Un père en colère, de Jean Sébastien Hongre

J’ai demandé à Jean-Sébastien Hongre de lire une page de son roman « Un père en colère ».

**
Pour acheter son livre : http://livre.fnac.com/a5255606/Jean-Sebastien-Hongre-Un-pere-en-colere

Auteur de « Un père en colère », Jean-Sébastien Hongre lit une page de son roman.
**
Pour acheter le livre : http://livre.fnac.com/a5255606/Jean-Sebastien-Hongre-Un-pere-en-colere
**
Musique : « Gurdonark, Lost in memory ». Licence Creative commons.
**
#unauteurunepage
#ecrivain
#romain
#papa

Powered by Wordpress - Crédits